BIOGRAPHIE DE NICOLE ANQUETIL

Nicole Anquetil

Nicole ANQUETIL

Née le 20 Février 1952 à Caudéran-Bordeaux.

Enfance au Sénégal.


Vit, enseigne la géographie et peint au Mans, à Paris et Antony.

Découverte de la peinture et du dessin au lycée Descartes à Antony (92).

Elève de Ben-Ami Koller, stages de 1999 à 2002.

 
Membre de la Fondation Taylor

Membre ami du Who's Who Art club international

 http://vivrelartmagazine.blogspot.com/2011/10/nicole-anquetil-passeuse-eblouie-de-la.html

 

2016

Inauguration de l'Atelier Nicole Anquetil, 105 bis, Grande Rue Cité Plantagenêt.

Espace St Laurent, collectif Autrement, Verneuil sur Avre.

            

2015   

Atelier éphémère de Meurcé, performance

Saint Céneri le Gérei, "29ème rencontre des peintres"

 

2014   

Galerie Etienne de Causans, rue de Seine, Paris

Inauguration des Quinconces des Jacobins, Le Mans

Puls'Art 2014, Le Mans

 

2013   

" Marché St Honoré", Galerie du Colombier, Paris

Marché de l'art de St Germain en Laye

" Invitée d'honneur" au salon artistique de Sablé sur Sarthe

 

2012

Galerie Etienne de Causans, 25, rue de Seine, Paris 6ème.
           
Galerie En AparThé, rue Legendre, Paris 17ème.

Galerie 60,SAM 2012,  Who's Who, Giverny.

Cité Plantagenêt, Le Mans.

Galerie NNN, Rostov sur le Don , Russie.


2011

" AU 24 bis", rue Gassendi, Paris.

Les chemins de la couleur, Malicorne sur Sarthe.

Paris, Art Shopping, Carrousel du Louvre.


2010

Salon d'art contemporain de Honfleur.

RMS'Art à Reims, 1 er prix.

Marché d'art de La Perrière, Orne.

L'Art et la Seine, Giverny et Vétheuil.

Les Chemins de la couleur, Malicorne sur Sarthe.


2009

Puls'Art Le Mans, L'Espace Régional de la Sarthe.

Expo Centrale 7 à Segré, Maine et Loire.


2008

La Flèche, La Halle au blé.

Rueil-Malmaison, Maison des Muses.

Axe majeur Cergy-Pontoise, Art.VO.

Paris, chez Art’Histo, rue du Cherche-Midi.

Le Mans, Hall de l’Hôtel de ville.


2007

Antony, 44ème Salon du Cercle culturel et artistique.

Château de Saint-Brisson-sur-Loire, « Partage 07 Arts’Amis ».

Cabourg, 22ème Salon de « Plaisir des Arts ».

Paris, Art Shopping, Carrousel du Louvre.


2006

Antony, 43 ème Salon du Cercle culturel et artistique.

Cabourg, 21ème Salon de « Plaisir des Arts ».


2005

La Pointe/Bouchemaine, Arts et Loire.

Le Mans, Journées du Patrimoine, Abbaye St Vincent.

Antony, Biennale de La Maison des Arts d'Antony.


2004

Paris, Espace Karen Gulden.

Paris, L'Embellie, rue Vauquelin.

Angers, " Hôtel de France".

Le Mans, Art'Expo Setram.


2003

Le Mans, Club de bridge.

La Flèche, Association des Peintres de Saint-Germain, La Halle au Blé.

Le Mans, Puls'Art, salle Courboulay.


2002

Paris, Espace Karen Gulden.

Le Mans, Puls’Art. 

Expositions personnelles.

 

Ma peinture est ma belle amie. 

 

Désespoir au clou!

Bonheur de vivre au mur!

Aux yeux de tous.

Peinture au secours,

Peinture retrouvée au détour de la vie, de la mort,

Toiles coups de chance pour s'accrocher à l'avenir,

Détresse jetée avec l'huile et la térébenthine,

Couleur bleue des sanglots devenue

Couleur du bonheur tout à coup retrouvé,

Couleur rouge de la colère devenue

Rouge d'amour,

Couleurs claquantes comme des drapeaux dans le vent,

Déclarations d'amour à la terre entière.

Gestes maladroits empoisonnés par la douleur,

Peur de colorier le chagrin,

Cadeaux lourds à porter, couchés sur le lin

Pour le meilleur et le plaisir,

Beaucoup d'eau et de bleu et puis des taches rouges...

Ma peinture est ma belle amie.

 

Nicole Anquetil... 2003

 


Transparences

 

J’ai rêvé d’oublier la couleur

Pour étaler du bonheur

Grandes plages alanguies sur le blanc

Perspectives infinies et parfumées

A peine respirées, juste caressées

Délicates mèches de soi(e) …

J’ai rêvé de fondre les bleus

Jusqu’au fond de mon âme

Emprisonner les noires blessures

Retenir à bout de bras les ocres éclatés

Et les blessures de sienne .

J’ai rêvé d’abolir la technique, jeter les pinceaux

Et peindre,

Peindre comme je respire, sans impatience,

Briser le maquillage pour me révéler.

Mais l’âge est là…

Il me faut attendre la transparence

Et dire à coups de couteau la fougue qui m’anime,